Résumés des 7 livres

Pour chacun des sept livres qui composent La Recherche, il est proposé un résumé de quelques pages reprenant de façon factuelle le déroulement de l’histoire. Cette courte description est elle-même précédée d’un résumé encore plus succinct de quelques lignes. Le lecteur peut ainsi appréhender aisément les principaux faits du récit et trouver des repères qui lui avaient peut-être échappé. Il dispose ainsi d’un fil conducteur auquel il peut se référer tout au long de sa lecture à chaque fois qu’il en ressent le besoin.

Pour accéder à ces résumés il vous suffit de cliquer ci-dessous sur le livre de votre choix  :

.

Du côté de chez Swann

A l’ombre des jeunes filles en fleurs

Le côté de Guermantes

Sodome et Gomorrhe

La prisonnière

Albertine disparue (La Fugitive)

Le temps retrouvé

Les paperolles

7 réflexions sur « Résumés des 7 livres »

  1. Travail de bénédictin, qui me servira lorsque je plongerai dans le maquis des digressions et circonvolutions proustiennes , projet que je caresse depuis plus de trente ans après un essai quelque peu sédatif !
    Bravo
    Par ailleurs je sais par Edith que tu vas bien , j’en suis heureux pour toi

    Bien amicalement à vous deux

    Félicien

  2. Para un lector hispanohablante que hace dos años disfruta su lento avance en la magnífica obra de Proust, aprendiendo en eso mucho y deviniendo capaz de hacerlo en francés, se trata de un sitio magnífico….merci beaucoup!

  3. Franchement je suis épaté par ce travail ! Combien d’heures vous avez dû consacrer à écrire ces « résumés » ! Je suis admiratif et très reconnaissant car moi je me perds dans ces histoires et suis bien content d’avoir votre bouée de sauvetage. Merci de mettre ce travail de Romain à la disposition de tout le monde et qui plus est gratuitement.

  4. Je suis profondément admiratif de votre travail. J’ai lu trois fois la Recherche, mais je retourne régulièrement sur votre site pour approfondir une idée, retrouver un personnage, un détail …
    Dans les commentaires, je note que personne ne remarque à quel point Proust est un dialoguiste de génie. Chaque personnage a son vocabulaire propre, ses expressions propres, son rythme propre. Pour beaucoup, (la tante Léonie, Françoise, Cottard, Charlus, la duchesse ou le duc de Guermantes, Mme Verdurin, Norpois, etc.) on peut les identifier facilement à leur seul langage. Quels sont les auteurs qui ont à ce point le souci de la vérité dans leurs dialogues ?
    J’en profite aussi pour marquer mon admiration vis-à-vis des étrangers qui lisent la Recherche dans le texte. Quel courage, et quel amour de la littérature !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *