Agrigente (Prince d’)

Prince d’Agrigente d’après David Richardson

Inspiration possible : Le prince Auguste d’Arenberg

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

31

 

6

14

3

1

4

6

Parfois surnommé Grigri.

C’est un intime de la duchesse de Guermantes puis il deviendra un familier de Swann et d’Odette. Lorsque le Narrateur entendra pour la première fois son nom, il l’associera à « une transparente verrerie, sous laquelle je voyais, frappés au bord de la mer violette. » 

A l’occasion d’un dîner chez les Guermantes, il demande au duc à lui être présenté mais le prince lui fait une très mauvaise impression et il va jusqu’à le comparer à un vulgaire hanneton (1).

 

(1)
Ensuite je demandai au duc de me présenter au prince d’Agrigente. « Comment, vous ne connaissez pas cet excellent Gri-gri », s’écria M. de Guermantes, et il dit mon nom à M. d’Agrigente. Celui de ce dernier, si souvent cité par Françoise, m’était toujours apparu comme une transparente verrerie, sous laquelle je voyais, frappés au bord de la mer violette par les rayons obliques d’un soleil d’or, les cubes roses d’une cité antique dont je ne doutais pas que le prince—de passage à Paris par un bref miracle—ne fût lui-même, aussi lumineusement sicilien et glorieusement patiné, le souverain effectif.
Hélas, le vulgaire hanneton auquel on me présenta, et qui pirouetta pour me dire bonjour avec une lourde désinvolture qu’il croyait élégante, était aussi indépendant de son nom que d’une œuvre d’art qu’il eût possédée, sans porter sur soi aucun reflet d’elle, sans peut-être l’avoir jamais regardée. Le prince d’Agrigente était si entièrement dépourvu de quoi que ce fût de princier et qui pût faire penser à Agrigente, que c’en était à supposer que son nom, entièrement distinct de lui, relié par rien à sa personne, avait eu le pouvoir d’attirer à soit tout ce qu’il aurait pu y avoir de vague poésie en cet homme comme chez tout autre, et de l’enfermer après cette opération dans les syllabes enchantées…
…De sorte qu’il se trouvait à la fois le seul homme au monde qui fût prince d’Agrigente et peut-être l’homme au monde qui l’était le moins. (Guer 433/419)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.