Amoncourt (Marquise Timoléon d’)

d’après Agranska Krolik

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

1

   

1

     

Inspiration possible : Marie Scheikevitch fille d’un avocat russe, elle est très belle. Elle se dépensera au moment de la publication de du côté de chez Swann et Proust lui en sera reconnaissant.

Petite, très jolie, elle fréquente les salons du faubourg Saint-Germain. (1)

 
(1)

C’était une femme charmante, d’un esprit, comme sa beauté, si ravissant, qu’un seul des deux eût réussi à plaire. Mais, née hors du milieu où elle vivait maintenant, n’ayant aspiré d’abord qu’à un salon littéraire, amie successivement—nullement amante, elle était de mœurs fort pures—et exclusivement de chaque grand écrivain qui lui donnait tous ses manuscrits, écrivait des livres pour elle, le hasard l’ayant introduite dans le faubourg Saint–Germain, ces privilèges littéraires l’y servirent. Elle avait maintenant une situation à n’avoir pas à dispenser d’autres grâces que celles que sa présence répandait. Mais habituée jadis à l’entregent, aux manèges, aux services à rendre, elle y persévérait bien qu’ils ne fussent plus nécessaires. Elle avait toujours un secret d’Etat à vous révéler, un potentat à vous faire connaître, une aquarelle de maître à vous offrir. Il y avait bien dans tous ces attraits inutiles un peu de mensonge, mais ils faisaient de sa vie une comédie d’une complication scintillante et il était exact qu’elle faisait nommer des préfets et des généraux. (SG 667/67)

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.