Pianiste de Mme Verdurin

Pianiste

Dessin de Agranska Krolik

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

25

 25  

 

 

 

 

Mme Verdurin a coutume de s’enticher de certains artistes qui fréquentent son salon. (1).

(1)

Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin, une condition était suffisante mais elle était nécessaire : il fallait adhérer tacitement à un Credo dont un des articles était que le jeune pianiste, protégé par Mme Verdurin cette année-là et dont elle disait : « ça ne devrait pas être permis de savoir jouer Wagner comme ça ! », « enfonçait » à la fois Planté et Rubinstein et que le docteur Cottard avait plus de diagnostic que Potain. (Swann 188/279)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.