Curé de Combray

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

31

19

   

8

2

1


Une des rares personnes admises à faire des visites à Tante Léonie qui, d’ailleurs ne les apprécie pas toujours (1).

Il est l’auteur d’un essai sur l’étymologie des noms de lieux dans la région de Balbec que le professeur Brichot, grand spécialiste en la matière critique volontiers car il considère qu’il contient beaucoup d’erreurs ; il fait part de ses réserves au narrateur (2).

(1)
« M. le Curé serait enchanté, ravi, si Madame Octave ne repose pas et pouvait le recevoir. M. le Curé ne veut pas déranger. M. le Curé est en bas, j’y ai dit d’entrer dans la salle. »
En réalité, les visites du curé ne faisaient pas à ma tante un aussi grand plaisir que le supposait Françoise et l’air de jubilation dont celle-ci croyait devoir pavoiser son visage chaque fois qu’elle avait à l’annoncer ne répondait pas entièrement au sentiment de la malade. (Swann 102/172).
(2)

J’ai déjà été présenté à Mme de Cambremer, répondis-je.—Ah ! mais alors vous allez vous trouver en pays de connaissance.—Je serai d’autant plus heureux de la voir, répondis-je, qu’elle m’avait promis un ouvrage de l’ancien curé de Combray sur les noms de lieux de cette région-ci, et je vais pouvoir lui rappeler sa promesse. Je m’intéresse à ce prêtre et aussi aux étymologies.—Ne vous fiez pas trop à celles qu’il indique, me répondit Brichot ; l’ouvrage, qui est à la Raspelière et que je me suis amusé à feuilleter, ne me dit rien qui vaille ; il fourmille d’erreurs. (SG 888/280).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *