Blatin (Madame)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

8

1

5

 

1

 

1

 

Lors de ses promenades sur les Champs-Elysées, le narrateur enfant est impressionné par une dame toujours là, assise sur une chaise qui lit le Journal des Débats. Il pense qu’il s’agit d’une ambassadrice. Sa mère le détrompe (1).

Swann raconte une histoire que lui a rapportée Odette au sujet de cette dame. Visitant le Jardin d’Acclimatation elle a traitée un homme de nègre et celui-ci qui lui a répondu du tac au tac : « moi négro, toi chameau » (2).

(1) Oh ! mais je vois ce que c’est, s’écria ma mère tandis que je me sentais rougir de honte. A la garde ! A la garde ! comme aurait dit ton pauvre grand-père. Et c’est elle que tu trouves belle ! Mais elle est horrible et elle l’a toujours été. C’est la veuve d’un huissier. Tu ne te rappelles pas quand tu étais enfant les manèges que je faisais pour l’éviter à la leçon de gymnastique où, sans me connaître, elle voulait venir me parler sous prétexte de me dire que tu étais « trop beau pour un garçon ». (Swann 404/557).
(2) « Elle est allée dernièrement au Jardin d’Acclimatation où il y a des noirs, des Cynghalais, je crois, a dit ma femme, qui est beaucoup plus forte en ethnographie que moi. » « Allons, Charles, ne vous moquez pas. » « Mais je ne me moque nullement. Enfin, elle s’adresse à un de ces noirs : « Bonjour, négro ! » « C’est un rien ! » — « En tous cas ce qualificatif ne plut pas au noir. — Moi négro, dit-il avec colère à Mme Blatin, mais toi, chameau ! » (JF 535/106)

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *