Poussin (Madame)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

2

     

2

     

Dame de Combray en villégiature à Balbec. Elle est surnommée  « Tu m’en diras des nouvelles » car c’est par cette phrase  perpétuellement répétée qu’elle a coutume de mettre en garde ses filles contre tous les dangers, réels ou supposés (1).

Cette dame n’a pas laissé que de bons souvenirs à la famille du narrateur car son gendre, notaire à Combray a emporté la caisse et fait perdre une forte somme à l’oncle du narrateur (2).

(1)
Elle [mère du narrateur] eut la mauvaise chance, dans un de ces pèlerinages où elle ne voulait pas être troublée, de rencontrer sur la plage une dame de Combray, suivie de ses filles. Je crois que son nom était Mme Poussin. Mais nous ne l’appelions jamais entre nous que « Tu m’en diras des nouvelles », car c’est par cette phrase perpétuellement répétée qu’elle avertissait ses filles des maux qu’elles se préparaient, par exemple en disant à l’une qui se frottait les yeux : « Quand tu auras une bonne ophtalmie, tu m’en diras des nouvelles. »  (SG 771/168).
(2)

Le gendre, moins doux, de cette Mme Poussin, et duquel j’ai oublié le nom, étant notaire à Combray, emporta la caisse et fit perdre à mon oncle, notamment, une assez forte somme. Mais la plupart des gens de Combray étaient si bien avec les autres membres de la famille qu’il n’en résulta aucun froid et qu’on se contenta de plaindre Mme Poussin. (SG 771/168).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *