Montmorency (Duchesse Henriette de)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug.

TR

21

 

1

8

6

 

4

2

Tante d’Oriane de Guermantes qui ne l’aime pas et se montre très dure avec elle puisqu’elle va jusqu’à la considérer comme une « vieille crétine » (1).

(1)

Mme de Montmorency, beaucoup plus bienveillante pour Oriane que celle-ci n’était pour elle, m’étonnait beaucoup en me disant à propos de Mme de Guermantes : « Elle connaît des gens d’esprit, tout le monde l’aime, je crois que, si elle avait eu un peu plus d’esprit de suite, elle serait arrivée à se faire un salon. La vérité est qu’elle n’y tenait pas, elle a bien raison, elle est heureuse comme cela, recherchée de tous. » Si Mme de Guermantes n’avait pas un « salon », alors qu’est-ce que c’était qu’un « salon » ? La stupéfaction où me jetèrent ces paroles n’était pas plus grande que celle que je causai à Mme de Guermantes en lui disant que j’aimais bien aller chez Mme de Montmorency. Oriane la trouvait une vieille crétine. « Encore moi, disait-elle, j’y suis forcée, c’est ma tante ; mais vous ! Elle ne sait même pas attirer les gens agréables. » (SG 749/146).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *