Goupil Mme

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

17

11

   

1

 

4

1

Modèle possible : Mme Goupil a réellement existé, elle était la fille du docteur Galopin.

Elle habite Combray et est la sœur de Mme Sazerat. Comme tous les habitants du village elle est étroitement surveillée par Léonie, grand-tante du narrateur, qui de sa chambre où elle vit recluse a constaté qu’elle arrive souvent en retard à la messe (1).

Le narrateur sera surpris de recevoir de nombreuses années après une lettre de Mme Goupil le félicitant pour l’article qu’il a fait paraître dans le Figaro (2).

(1)

« Françoise, imaginez-vous que Mme Goupil est passée plus d’un quart d’heure en retard pour aller chercher sa sœur ; pour peu qu’elle s’attarde sur son chemin cela ne me surprendrait point qu’elle arrive après l’élévation. » (Swann 14/113).

Quand, à notre retour, ma tante nous faisait demander si Mme Goupil était arrivée en retard à la messe, nous étions incapables de la renseigner. En revanche nous ajoutions à son trouble en lui disant qu’un peintre travaillait dans l’église à copier le vitrail de Gilbert le Mauvais.(Swann 68/130).

« Est-ce qu’Eulalie est déjà partie ? Croyez-vous que j’ai oublié de lui demander si Mme Goupil était arrivée à la messe avant l’élévation ! Courez vite après elle ! » (Swann 108/180).
(2)

Le lendemain je reçus deux lettres de félicitation qui m’étonnèrent beaucoup, l’une de Mme Goupil que je n’avais pas revue depuis tant d’années et à qui, même à Combray, je n’avais pas trois fois adressé la parole.(Fug 589/170).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *