Bréquigny (Comte de)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

J.F.

Guer.

SetG

Pris.

Fug.

Tps.R

5

   

5

       

Père de Mme de Plassac et de Mme de Tresmes prénommées respectivement  Walpurge et Dorothée (1). Il habite un hôtel particulier jouxtant celui des Guermantes.

(1)
Deux autres dames porteuses de canne, Mme de Plassac et Mme de Tresmes, toutes deux filles du comte de Bréquigny, vinrent ensuite faire visite à Basin et déclarèrent que l’état du cousin Mama ne laissait plus d’espoir. Après avoir haussé les épaules, et pour changer de conversation, le duc leur demanda si elles allaient le soir chez Marie–Gilbert.…
Aussi, bien que descendues des hauteurs de l’hôtel de Bréquigny pour voir la duchesse (ou plutôt pour lui annoncer le caractère alarmant, et incompatible pour les parents avec les réunions mondaines, de la maladie de leur cousin), ne restèrent-elles pas longtemps, et, munies de leur bâton d’alpiniste, Walpurge et Dorothée (tels étaient les prénoms des deux sœurs) reprirent la route escarpée de leur faîte. (Guer. 559/557)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *