Piperaud (Docteur)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

1

1

           

Modèle probable : M. Piperau, voisin d’Elisabeth Amiot.

Un des médecins de Combray. Son nom est cité par Léonie, veuve de l’oncle Octave et grand-tante du narrateur, qui surveille les allées et venues des habitants du village depuis la fenêtre de sa chambre qu’elle ne quitte plus et qui fait part de ses observations à Françoise (1).

(1)
« Françoise, vous n’avez pas entendu ce carillon qui m’a cassé la tête ? »
« Non, madame Octave. »
« Ah ! ma pauvre fille, il faut que vous l’ayez solide votre tête, vous pouvez remercier le Bon Dieu. C’était la Maguelone qui était venue chercher le docteur Piperaud. Il est ressorti tout de suite avec elle et ils ont tourné par la rue de l’Oiseau. Il faut qu’il y ait quelque enfant de malade. »
« Eh ! là, mon Dieu », soupirait Françoise, qui ne pouvait pas entendre parler d’un malheur arrivé à un inconnu, même dans une partie du monde éloignée, sans commencer à gémir. (Swann 557113).

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *