Villebon (Madame de)

Villebon (Mme de)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

5

5

   

Mme de Villebon appartient à la famille des Courvoisier. Quoique d’aussi bon rang que celle des Guermantes, les Villebon ont a la réputation d’avoir l’esprit étroit. Mme de Villebon n’apprécie pas que sa cousine, la duchesse de Guermantes, invite chez elle des personnes comme la comtesse de G… « de la deuxième société », indigne de son rang (1)

(1)

Dès le moment, par exemple, où la charmante comtesse G… entrait chez les Guermantes, le visage de Mme de Villebon prenait exactement l’expression qu’il eût dû prendre si elle avait eu à réciter le vers : « Et s’il n’en reste qu’un, je serai celui-là », vers qui lui était du reste inconnu. Cette Courvoisier avait avalé presque tous les lundis un éclair chargé de crème à quelques pas de la comtesse G…, mais sans résultat. Et Mme de Villebon confessait en cachette qu’elle ne pouvait concevoir comment sa cousine Guermantes recevait une femme qui n’était même pas de la deuxième société, à Châteaudun. « Ce n’est vraiment pas la peine que ma cousine soit si difficile sur ses relations, c’est à se moquer du monde », concluait Mme de Villebon avec une autre expression de visage, celle-là souriante et narquoise dans le désespoir, sur laquelle un petit jeu de devinettes eût plutôt mis un autre vers que la comtesse ne connaissait naturellement pas davantage : « Grâce aux dieux mon malheur passe mon espérance » (Guer  443/429).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *