Amfreville (Vicomte et vicomtesse)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

 

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

1

     

 1

   

 

Le narrateur en villégiature à Combray reçoit du comte et de la vicomtesse d’Amfreville une lettre de deuil qui lui fait part de la mort d’Eléonor-Euphrasie-Humbertine de Cambremer, comtesse de Criquetot et cousine des Cambremer (1).

 

(1)

Quand je rentrai, le concierge de l’hôtel me remit une lettre de deuil où faisaient part le marquis et la marquise de Gonneville, le vicomte et la vicomtesse d’Amfreville, le comte et la comtesse de Berneville, le marquis et la marquise de Graincourt, le comte d’Amenoncourt, la comtesse de Maineville, le comte et la comtesse de Franquetot, la comtesse de Chaverny née d’Aigleville, et de laquelle je compris enfin pourquoi elle m’était envoyée quand je reconnus les noms de la marquise de Cambremer née du Mesnil La Guichard, du marquis et de la marquise de Cambremer, et que je vis que la morte, une cousine des Cambremer, s’appelait Eléonore-Euphrasie–Humbertine de Cambremer, comtesse de Criquetot. Dans toute l’étendue de cette famille provinciale, dont le dénombrement remplissait des lignes fines et serrées, pas un bourgeois, et d’ailleurs pas un titre connu, mais tout le ban et l’arrière-ban des nobles de la région qui faisaient chanter leurs noms—ceux de tous les lieux intéressants du pays—aux joyeuses finales en ville, en court, parfois plus sourdes (SG 786/182)..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *