Epinoy (Princesse d’)

Epinoy (princesse)

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

3

       3

Plusieurs salons littéraires connaissent un grand succès à Paris et tentent d’attirer les personnalités et artistes. Mme d’Epinoy qui a toujours méprisé Odette constate avec étonnement et jalousie combien son salon a su attirer les  personnalités et artistes les plus réputés (1).

(1)

Mme d’Epinoy, à l’occasion d’un versement qu’elle désirait pour la « Patrie française », ayant eu à aller la voir, comme elle serait entrée chez sa mercière, convaincue d’ailleurs qu’elle ne trouverait que des visages, non pas même méprisés mais inconnus, resta clouée sur la place quand la porte s’ouvrit, non sur le salon qu’elle supposait, mais sur une salle magique où, comme grâce à un changement à vue dans une féerie, elle reconnut dans des figurantes éblouissantes, à demi étendues sur des divans, assises sur des fauteuils, appelant la maîtresse de maison par son petit nom, les altesses, les duchesses qu’elle-même, la princesse d’Epinoy, avait grand’peine à attirer chez elle, et auxquelles en ce moment, sous les yeux bienveillants d’Odette, le marquis du Lau, le comte Louis de Turenne, le prince Borghèse, le duc d’Estrées, portant l’orangeade et les petits fours, servaient de panetiers et d’échansons.  (SG 745/142)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *