Saint-Euverte (nièce de Diane du même nom)

Nombre de citations du personnage dans chacun des sept livres de la Recherche

Total

Swann

JF

Guer

SG

Pris

Fug

TR

1

         

1

Arrière petite nièce de Mme Diane de Saint-Euverte. Le Narrateur la rencontre à la réception chez la princesse de Guermantes (ex Mme Verdurin).

Dans un petit salon empire où quelques rares habits noirs écoutaient assis sur un canapé, on voyait à côté d’une Psyché supportée par une Minerve, une chaise longue, placée de façon rectiligne, mais à l’intérieur incurvée comme un berceau et où une jeune femme était étendue. La mollesse de sa pose que l’entrée de la duchesse ne lui fit même pas déranger, contrastait avec l’éclat merveilleux de sa robe empire en une soierie nacarat devant laquelle les plus rouges fuchsias eussent pâli et sur le tissu nacré de laquelle des insignes et des fleurs semblaient avoir été enfoncés longtemps car leur trace y restait en creux. Pour saluer la duchesse elle inclina légèrement sa belle tête brune. Bien qu’il fît grand jour, comme elle avait demandé qu’on fermât les grands rideaux, en vue de plus de recueillement pour la musique, on avait, pour ne pas se tordre les pieds, allumé sur un trépied une urne où s’irisait une faible lueur. En réponse à ma demande, la duchesse de Guermantes me dit que c’était Mme de St-Euverte. Alors je voulus savoir ce qu’elle était à la madame de St-Euverte que j’avais connue. Mme de Guermantes me dit que c’était la femme d’un de ses petits neveux, parut supporter l’idée qu’elle était née La Rochefoucauld, mais nia avoir elle-même connu des St-Euverte.(TR 1024/329)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *